Franche-Comté. DTAMedical, la start-up du Jura qui soigne les plaies sans pansement, séduit de plus en plus les investisseurs

L’aventure s’accélère. Enfin, pourrait-on presque ajouter. Car « le chemin a été long, douloureux, difficile », reconnaît aujourd’hui François Dufaÿ. Depuis quelque temps, l’entreprise DTAMedical, qu’il a fondée, est en train de changer de catégorie : les investisseurs sont de plus en plus nombreux à faire les yeux doux à la petite start-up du Jura.

Une cicatrisation deux fois moins longue

Ce que propose l’entreprise ? Un dispositif médical spécialisé dans la cicatrisation des plaies dites complexes, les réduisant de moitié (dix jours contre vingt habituellement). Son principe ? Une enceinte hermétique au sein de laquelle il est possible d’optimiser les principaux paramètres environnementaux (température, taux d’hygrométrie et oxygène) pour aider au mieux le corps humain dans son processus de cicatrisation. Oubliés les pansements.

Fin 2021, une trentaine d’hôpitaux devraient se servir du dispositif VistaCare TM One à travers le pays ; l’objectif fin 2022, en doublant le nombre de ses commerciaux, serait d’atteindre 80 hôpitaux. « Deux machines sont déjà en service à Besançon, deux autres sont en cours d’installation à Dijon », explique François Dufaÿ, l’inventeur du dispositif, kiné et ostéopathe de formation, et enseignant-chercheur depuis une quinzaine d’années.

Inaugurés le 30 novembre

L’entreprise DTAMedical va inaugurer le 30 novembre ses nouveaux locaux dans le tout récent bâtiment Bio innovation, situé à Besançon, à côté du CHRU Jean-Minjoz. « Un lieu de rassemblement avec une partie laboratoire », pour les équipes administratives et commerciales, « au cœur de l‘écosystème d’innovation santé du campus Temis Santé ».

En juin dernier, la Région Bourgogne Franche-Comté a voté une subvention de 400 000 euros pour aider DTAMedical dans son développement. À la plus grande satisfaction de François Dufaÿ, attaché depuis « le début de l’aventure, à ses racines franc-comtoises ». Les différentes levées de fonds, auprès d’investisseurs professionnels, de Bpifrance et d’autres acteurs bancaires sur Internet via la plateforme de crowdfunding WiSeed, confirment cette dynamique.

Soixante emplois en prévision

François Dufaÿ réfléchit actuellement à une version à domicile de son dispositif médical. « Miniaturisé, connecté à l’hôpital, avec des éléments d’intelligence artificielle. » Ce serait pour courant 2024 au niveau européen, et une année plus tard pour les États-Unis.

Avec ses fournisseurs, DTAMedical prévoit la création de près de 60 emplois sur le territoire bisontin dans les années à venir afin de répondre à la demande pour VistaCare.

Source

Start typing and press Enter to search