Blog

Innovation Santé

Paro, le robot phoque attachant qui fait du bien aux malades d’Alzheimer depuis dix ans

Paro, le robot phoque attachant qui fait du bien aux malades d’Alzheimer depuis dix ans

Il est apparu au début des années 2010: Paro est un robot thérapeutique qui prend les traits d’un bébé phoque aux grands yeux. Il accompagne les personnes âgées atteintes de démence dans les services de gériatrie et dans les EMS. Paro permet d’améliorer la qualité de vie des malades, soulager certains de leurs troubles et les apaiser. Dix ans après son lancement, Cécile Dolbeau-Bandin, chercheuse en sciences de l’information et de la communication à l’Institut pour l’étude des relations homme-robots à l’université de Caen, s’est penchée sur ce robot social dans «Un robot contre Alzheimer, Approche sociologique de l’usage du robot Paro dans un service de gériatrie», paru au mois de novembre.

Pourquoi c’est intéressant.  En Suisse, près de 146’500 personnes sont atteintes de démence de type maladie d’Alzheimer et on dénombre 31’375 nouveaux cas chaque année. A l’horizon 2050, ce sont 315’400 personnes qui pourraient être atteintes de démence dans l’ensemble du pays. La robotique émotionnelle pourrait constituer un apport intéressant tant pour les malades que pour les soignants, notamment en faisant évoluer leur relation. Heidi.news a questionné Serge Tisseron, psychiatre, psychanalyste et membre de l’Académie des technologies, sur l’utilité d’un tel dispositif.

Source