Blog

Innovation Santé

Stéphane Mathieu, président de l’association Novéka à Saint-Etienne : “Accompagner l’innovation en santé sur le territoire”

Stéphane Mathieu, président de l’association Novéka à Saint-Etienne : “Accompagner l’innovation en santé sur le territoire”

En un mot, 2022 serariche“. Stéphane Mathieu est très optimiste quant à l’année à venir.Si 2021 a été une année de mise en place pour Novéka, l’association spécialisée dans le milieu des dispositifs médicaux, des technologies de la santé et de la e-santé, 2022 sera l’année de la structuration et de la concrétisation de projets pour les 45 adhérents.

Nous allons renouveler des partenariats avec Pulsalys, avec Lyonbiopôle“, affirme satisfait Stéphane Mathieu, conscient que la crise sanitaire à donné un coup de projecteur à la filière de la santé “de l’usage du flashcode, à la télé consultation qui prend une place prépondérante, on peut se satisfaire de cette appropriation des usagers“, relève-t-il.

La structure qui s’affirme autour de trois axes d’action en particulier, que sont le numérique en santé (que ce soit la e-santé ou les logiciels constituant des dispositifs médicaux), les approches de design et d’usage et la consolidation d’un réseau multidisciplinaire de partenaires (CHU, clusters, entreprises, laboratoires et associations) ainsi que le développement de démarches collaboratives transversales va également poursuivre son programme Med’5P.

Celui-ci englobe l’ensemble de ses actions visant à promouvoir et “àaccompagner l’innovation en santé sur le territoire via la mise en place de projets concrets” au cœur de la première région de France en terme de fabrication de dispositifs médicaux, notamment avec une prégnance sur le textile médical dans la Loire.

“Trouver un modèle économique par le biais d’un cercle réglementaire”

“Depuis mai 2021, s’applique un nouveau règlement européen pour les personnes qui fabriquent des dispositifs qui est relativement complexe à mettre en œuvre. Il est important que nous accompagnions les entreprises pour répondre à ces exigences et les accompagner dès lors qu’elles souhaitent mettre un produit sur le marché. Cela passe aussi par la détermination des prix des produits et de leurs services associés, dans un contexte de déficit de la Sécurité sociale. Il s’agit de trouver un modèle économique par le biais d’un cercle réglementaire“, développe celui qui est également directeur général de Sigvaris France et membre du CA du Syndicat national de l’industrie des technologies médicales (Snitem). Enthousiaste, Stéphane Mathieu déplore toutefois la pénurie de matières premières et l’inflation qu’elle induit.

L.J.

Source