Blog

Innovation Santé

Campagne de vaccins anti-palu, rougeole et inondations : le bulletin de santé hebdomadaire de l’Afrique

Campagne de vaccins anti-palu, rougeole et inondations : le bulletin de santé hebdomadaire de l’Afrique

(Agence Ecofin) – Chaque samedi, Ayi Renaud Dossavi fait le point sur l’actualité de la santé en Afrique. 

Plus d’un million d’enfants vaccinés contre le paludisme

Plus d’un million d’enfants au Ghana, au Kenya et au Malawi ont désormais reçu une ou plusieurs doses du premier vaccin antipaludique au monde, dans le cadre d’un programme pilote coordonné par l’Organisation mondiale de la Santé. Les pilotes du vaccin antipaludique, lancés pour la première fois par le gouvernement du Malawi en avril 2019, ont montré que le vaccin RTS,S/AS01 (RTS,S)est sûr et fiable, et qu’il réduit considérablement le paludisme grave mortel”, suite à quoi, il a été recommandé, en octobre 2021, par l’agence onusienne.

Lire aussi : Paludisme : l’OMS approuve le premier vaccin antipaludique et préconise son utilisation à grande échelle

« En tant que chercheur sur le paludisme au début de ma carrière, je rêvais du jour où nous disposerions d’un vaccin efficace contre cette maladie dévastatrice », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS. « Ce vaccin n’est pas seulement une avancée scientifique, il change la vie de familles dans toute l’Afrique. Il démontre le pouvoir de la science et de l’innovation pour la santé. Malgré cela, il est urgent de mettre au point des outils plus nombreux et plus performants pour sauver des vies et progresser vers un monde sans paludisme. »

15 medicament

Le programme est soutenu notamment par l’alliance vaccinale Gavi, qui a fourni plus de 155 millions $ pour soutenir l’introduction, l’achat et l’administration du vaccin antipaludique dans plusieurs les pays subsahariens. À terme, s’il est déployé à grande échelle, certains experts estiment que le vaccin pourrait sauver la vie de 40 000 à 80 000 enfants africains supplémentaires chaque année.

Point santé sur la semaine précédente (OMS)

Dans son bulletin hebdomadaire consacré aux urgences de santé publique dans la Région africaine, le Programme d’urgences sanitaires de l’OMS annonce suivre 151 événements sur le continent, dans la semaine du 11 au 17 avril 2022. Les événements les plus mis en lumière sont : la rougeole au Tchad, la fièvre de Lassa au Nigeria, et la situation du COVID-19 dans la Région.

Rougeole au Tchad :  1 138 cas ; 1 décès ; Létalité à 0,1 %

L’épidémie de rougeole au Tchad est suivie depuis mai 2018 par l’OMS. Le nombre total de cas suspects, du 1er janvier au 4 avril 2022, a atteint 1138, avec un décès (CFR 0,1%). Le plus grand nombre de cas en 2022 a été signalé au cours de la semaine 12 (se terminant le 27 mars), enregistrant 210 cas. Au total, 87 districts (62,6 %) sur les 139 que compte le pays ont signalé des cas suspects de rougeole, mais seuls 22 (15,8 %) d’entre eux connaissent une flambée active de rougeole au cours de la semaine 13 (se terminant le 4 avril 2022), indique l’OMS. Parmi les districts actuellement en phase épidémique de rougeole, N’Djamena Centre (287), N’Djamena Sud (135), N’Djamena Est (94), N’Djamena Nord (88), Bongor (57) et N’Djamena 9e arrondissement (43) ont déclaré le plus grand nombre de cas. Parmi un sous-ensemble de 339 cas dont les informations démographiques étaient disponibles, 282 (83,2%) avaient moins de 10 ans.

14 medicament

Bien que l’évolution de cette année soit similaire aux tendances épidémiologiques de 2021, les cellules relèvent une grande amélioration par rapport à 2019 et 2020. Une amélioration attribuée à la campagne de vaccination menée en 2021 avec deux tours, l’un lancé en janvier 2021 et l’autre en mars 2021. La campagne avait alors couvert plus de 1,62 million d’enfants âgés de 9 à 59 mois dans plus de 60 districts. Globalement, en raison du faible de taux de couverture vaccinale dans le pays, “le Tchad risque de connaître d’autres épidémies de rougeole”, relève l’OMS.

Fièvre de Lassa au Nigeria : 3 746 cas, 132 décès, Létalité à 3,5%

Depuis la semaine du 9 janvier à début avril 2022, le Nigeria a signalé un total de 3746 cas suspects de fièvre de Lassa, dont 691 confirmés et 132 décès (létalité = 3,5 %) dans 23 des 93 États du pays. L’OMS relève une diminution du nombre hebdomadaire de cas confirmés en laboratoire par rapport à la même période en 2021. Sur l’ensemble des cas confirmés, 67 % proviennent des États d’Ondo (28 %), d’Edo (24 %) et de Bauchi (15 %).

13 medicament

La tranche d’âge la plus touchée est celle des 21-30 ans (Fourchette : 1 à 80 ans, âge médian : 30 ans). En revanche, le nombre de cas suspects est passé de 1508 cas de la semaine 1 à la semaine 13 en 2021 à 3746 cas en 2022 pour la même période, doublant ainsi le nombre de cas suspects signalés l’année précédente.

Inondations en Afrique du Sud : plus de 400 morts, état de catastrophe naturelle déclaré

Le gouvernement sud-africain a déclaré l’état de catastrophe naturelle en réponse aux inondations qui ont fait des ravages dans le KwaZulu-Natal et dans certaines parties du Cap oriental. Les 11 et 12 avril 2022, certaines parties du KwaZulu-Natal ont reçu entre 200 et 400 millimètres de pluie en l’espace de 24 heures, ce qui a affecté toutes les parties de la province.

12 medicament

À ce jour, on compte 443 personnes décédées dans le KwaZulu-Natal, et environ 48 portées disparues. Un décès a également été signalé dans les zones du Cap-Oriental situées à proximité de rivières et de cours d’eau, notamment dans les quartiers informels, où de nombreuses habitations ont été emportées.

Choléra en Zambie

Une épidémie de choléra a été déclarée en Zambie le 11 avril 2022. Quatre personnes ont été suspectées d’avoir le choléra et au moins 2 ont été confirmées comme ayant le Vibrio cholerae Ogawa 01.

Situation du Covid-19 en Afrique : la baisse des cas reste soutenue.

Au total : 8,22 millions de cas cumulés, 170 000 décès cumulés, une létalité à 2,1%.

Au cours de la semaine se terminant le 17 avril 2022, près de 12 000 nouvelles infections à Covid-19 et 74 nouveaux décès ont été signalés dans 33 et 12 pays de la région africaine de l’OMS. Cela correspond à une diminution de 23,0 % du nombre de cas et de 1,3 % du nombre de décès. De même, une baisse du nombre de décès hebdomadaires dus au Covid-19 a été observée dans la région africaine entre le 11 et le 17 avril 2022, par rapport à la semaine précédente.

Au total, 27 pays (57,0 %) ont signalé une diminution de 20 % ou plus du nombre de nouveaux cas, tandis que le Cabo Verde, le Mali, le Mozambique, le Niger, l’Ouganda et la Zambie ont connu une augmentation de 20 % ou plus du nombre de cas hebdomadaires par rapport à la semaine précédente. Au 17 avril 2022, le nombre cumulé d’infections dans la région africaine de l’OMS s’élève à 8 286 420 et 170 471 décès. Plus de 7,6 millions de guérisons ont été enregistrées, soit un taux de guérison de 93,0 %.

Ayi Renaud Dossavi

Source