Blog

Innovation Santé

Côte d’Ivoire : Paludisme, plus de 1000 décès enregistrés chaque année, le gouvernement mise sur les techniques innovantes pour endiguer la maladie

Côte d’Ivoire : Paludisme, plus de 1000 décès enregistrés chaque année, le gouvernement mise sur les techniques innovantes pour endiguer la maladie


© Koaci.com – samedi 23 avril 2022 – 13:01

Dimba Pierre

La Côte d’Ivoire à l’instar des pays du monde entier célèbre ce lundi 25 avril 2022, la journée mondiale de la lutte contre le paludisme. Cet événement placé sous l’égide de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a pour thème ” exploiter l’innovation pour réduire la charge mondiale du paludisme et sauver des vies”.

Dans la dynamique de ce thème, le gouvernement ivoirien a décidé d’axer sa célébration au niveau local sur ” le rôle essentiel de l’innovation dans la lutte contre le paludisme”. 

Pour le ministre de la Santé de l’hygiène publique et de la couverture maladie universelle, “ce thème invite à mettre en œuvre les stratégies innovantes à haut impact en vue de l’élimination de cette maladie dans notre pays”.

Le gouvernement ivoirien grâce aux actions conjuguées a réussi à faire passer le nombre de décès lié à cette maladie dans notre pays de 3.222 en 2017 à 1316 en 2020, soit plus de 50 pour cent de baisse. 

Une bonne dynamique sur laquelle il compte surfer. ” Si chaque citoyen s’implique, si chaque ministre s’engage, si chaque collectivité adhère et si chaque communauté participe à l’effort de lutte contre cette endémie, en intégrant les interventions du plan d’activité opérationnel, alors cette mobilisation nationale serait une opération innovante à haut impact qui nous permettra d’atteindre l’objectif ” zéro paludisme en Côte d’Ivoire”, a fait savoir le ministre Dimba Pierre, dans une déclaration officielle dont KOACI a reçu copie.

Il a par conséquent, exhorté toute la population ivoirienne non seulement à dormir la nuit sous une moustiquaire imprégnée d’insecticides à longue durée d’action (Milda), mais aussi à détruire tous les lieux de reproduction des moustiques qui donnent le paludisme.

Le patron de la santé en Côte d’Ivoire a par ailleurs, invité les populations à se rendre dans les centres de santé en cas de fièvre, pour bénéficier des services gratuits liés à cette maladie.

Notons qu’au cours de l’année 2020, l’Afrique au sud du Sahara a dénombré 602.000 cas de décès imputables au paludisme, soit 96% des cas enregistrés dans le monde. 80% de ces décès concernent les enfants de moins de 5 ans.

Wassimagnon 

Source