Blog

Innovation Santé

Deux start-ups vendent les données de géolocalisation de 3 milliards de smartphones

Deux start-ups vendent les données de géolocalisation de 3 milliards de smartphones

Une vaste enquête de The Intercept et Tech Inquiry révèle comment deux start-up américaines,  Anomaly Six et Zignal Labs, sont parvenues à mettre la main sur les données de géolocalisations des apps de nos smartphones pour suivre en temps réel les mouvements de trois milliards de personnes. Ces moyens qui ont servis à suivre les allers et venues de militaires russes et d’employés d’agence de renseignement correspondent à une privatisation d’outils de surveillance dont jusqu’ici les Etats avaient le monopole. Combinés avec des outils comme les images satellites accessibles au public dans le cadre du mouvement du renseignement en sources ouvertes (OSINT), ces technologies semblent capables de suivre des individus à la trace n’importe où dans le monde.

Pourquoi c’est important. Les révélations de The Intercept sont parties d’une vidéo de vente dans laquelle Anomaly 6 pourrait avoir exagéré ses capacités. Mais même si c’est le cas, les spécialistes interrogés sont d’accord pour considérer que la privatisation de tels outils de surveillance est inquiétante. Elle permet, entre autres, aux Etats de contourner leurs propres restrictions légales dans ce domaine, par exemple en se passant de mandats de la justice. Ces experts doutent aussi que le projet de législation «Fourth Amendment Is Not For Sale Act» examiné par les législateurs américains suffise à empêcher de telles ventes de données.

link

A lire sur The Intercept

Source