Blog

Innovation Santé

Médecine régénérative: l’UM6SS s’allie au laboratoire suisse Regen Lab

Médecine régénérative: l’UM6SS s’allie au laboratoire suisse Regen Lab


Par Khadija Sabbar le 21/05/2022 à 17h31 (mise à jour le 21/05/2022 à 17h41) cover - Médecine régénérative : l’UM6SS s’allie au laboratoire suisse Regen Lab

L’Université Mohammed VI des sciences de la Santé (UM6SS) et Regen Lab, société suisse spécialisée en médecine régénérative, ont signé une convention de partenariat, vendredi 20 mai 2022.

© Copyright : Khadija Sabbar/ Le360

L’Université Mohammed VI des sciences de la Santé (UM6SS) a conclu vendredi 20 mai 2022, un partenariat solide, à travers une convention, avec le suisse Regen Lab, société spécialisée en médecine régénérative produisant des dispositifs médicaux dans ce domaine.

<![CDATA[]]>

Cette collaboration couvrira différents aspects tels l’innovation des technologies en médecine régénérative, mais également la recherche clinique et l’utilisation qualitative des dispositifs médicaux au Maroc. 

 

«La signature de ce partenariat intervient dans la continuité de la stratégie d’innovation de notre université. Notre implication dans le sujet de la médecine régénérative sera renforcée par cette collaboration qui nous donnera l’opportunité de développer de nombreux projets au service de la médecine de demain et de poursuivre plus en avant dans le domaine de la recherche de l’innovation et de la formation continue en médecine régénérative et en biotechnologies», a expliqué le professeur Chakib Nejjari, président de l’UM6SS.

 

De son coté, le CEO et fondateur de Regen Lab SA et de la fondation biobridge, Antoine Turzi, a indiqué: «Cette proche collaboration est le reflet du positionnement du Royaume du Maroc en Afrique et nous permettra, à travers l’Université Mohammed VI des sciences et de la santé, d’innover dans le domaine des biotechnologies afin de continuer la recherche et le développement de solutions thérapeutiques nouvelles dans le domaine de la médecine régénérative, une médecine multidisciplinaire».

 

«Notre vision, dans un proche futur, est de pouvoir également mettre en place une collaboration industrielle avec un transfert de technologie afin de nous rapprocher de nos médecins utilisateurs, mais aussi pour un développement de la médecine régénérative de manière accessible en Afrique à partir du Maroc» a-t-il ajouté.

 

Cet engagement maroco-suisse permettra la mise en place d’une étroite collaboration qualitative dans le domaine de la recherche, de l’innovation et de la formation continue.

 

 

 

 

Par Khadija Sabbar

Source