Blog

Innovation Santé

Accuracy, une success story qui s’écrit en…

Accuracy, une success story qui s’écrit en…

Après plus de dix ans passés à Neuilly-sur-Seine, c’est avenue de Matignon que l’équipe d’Accuracy a décidé de poursuivre l’aventure entrepreneuriale commencée en 2004. Le nouveau siège social de 4 000 m2 marque une nouvelle étape dans la vie du cabinet qui entend mettre un point d’honneur à garantir des conditions de travail exemplaires pour séduire des collaborateurs toujours plus nombreux. En presque vingt ans, le cabinet n’a pas lâché la cadence, des sept fondateurs, l’équipe est passée à près de 500 collaborateurs dont 50 associés répartis dans 13 pays. Une croissance des effectifs qui accompagne celle des revenus qui s’élèvent en 2021 à 125 millions d’euros, en progression constante si on exclut 2009 et 2020, les années de crise.

13 pays, une philosophie

Dès le départ, le ton était donné : l’objectif de Frédéric Duponchel, actuel président du cabinet, était de proposer une qualité de service capable de rivaliser avec celle des Big Four. Au fil des années, Accuracy a maintenu sa stratégie : proposer un service cohérent et technique d’aide à la prise de décision pour les directions des plus grandes entreprises. Le cabinet dispense ses conseils autour de quatre expertises clés : les transactions et investissements, les situations de litige et de crise, l’aide à la stratégie financière des entreprises et l’amélioration de leurs performances. Des services qui ont eu très tôt un écho chez les plus grands.

Très vite, des clients prestigieux nous ont fait confiance, et dès les premières années nous avons accompagné Carlyle, Alstom, Thales, Kering ou encore Suez. Pouvoir aligner de tels noms si rapidement a été une grande satisfaction“, confie Frédéric Duponchel. Une liste qui continue de s’allonger car, en 2021, le cabinet a accompagné d’autres grands noms, comme Sodexo, Korian ou encore AccorInvest, ce qui s’est traduit par une progression de 24 % de son chiffre d’affaires. Le secret d’un tel succès ? Des équipes brillantes constituées et formées avec minutie et un positionnement international garantissant une constante qualité de service.

Car l’histoire d’Accuracy ne s’écrit pas qu’en France. Le cabinet s’est développé en Europe, à Londres, Munich, Amsterdam, Madrid, mais aussi en Amérique du Nord à Toronto et Montréal, en Asie à Pékin et New Delhi entre autres, au Moyen-Orient, à Dubaï et en Afrique à Casablanca. Pour garantir une qualité uniforme de prestations et une adaptation aux situations locales, Accuracy dispose d’un élément très différenciant : une seule structure juridique indépendante et détenue par les seuls associés d’Accuracy, possède 100 % des bureaux. Il existe par conséquent une convergence d’intérêts inscrite dans l’ADN des équipes Accuracy partout à travers le globe.

Le défi du recrutement

Nous ne recrutons que des profils de haute volée, les trois parisiennes, Polytechnique, Centrale, Les Mines et, à l’étranger, nos nouvelles recrues viennent de Bocconi ou encore McGill”, précise Frédéric Duponchel. Un recrutement pointilleux d’une centaine de collaborateurs par an à l’occasion d’une session de rentrée en septembre où les candidats les plus brillants se retrouvent après avoir passé quatre entretiens. Effectuer les meilleurs recrutements est une priorité pour les associés du cabinet qui capitalisent sur la qualité de leurs équipes pour répondre au mieux aux besoins des clients. “Le mot d’ordre est de prendre soin de tous les collaborateurs et, dans une période d’activité intense comme aujourd’hui, c’est indispensable“, insiste Frédéric Duponchel.

Une priorité : la tech

Parmi les nouvelles recrues du cabinet, l’une a un profil atypique : Jean Barrère, l’ancien de PwC, a rejoint le rang des associés d’Accuracy en 2022. Ce choix n’est pas anodin car l’expertise en intelligence artificielle et en data de Jean Barrère s’inscrit dans la stratégie d’Accuracy qui entend développer la tech au sein de ses services. Le cabinet avait déjà créé le Lab et recruté une équipe de Forensic Technology pour renforcer ses capacités d’investigation informatique en 2017, et encourage le développement de services Tech dans ses bureaux de Dubaï, Montréal ou encore Londres. De quoi alimenter de nouveaux services pour les années à venir.

Céline Toni

Source