Blog

Innovation Santé

Addictologie : La Clinique des Platanes (93)…

Addictologie : La Clinique des Platanes (93)…

La Clinique des Platanes (Ramsay Santé), établissement de santé mentale spécialisé en addictologie et situé à Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis), vient de rénover son hôpital de jour dans le but d’accroître sa capacité d’accueil. L’équipe pluridisciplinaire de l’établissement est désormais en capacité d’accueillir 20 patients par jour en leur proposant des actions de soutien, des groupes de parole et divers ateliers bien-être. Détails avec le Dr Philippe de Azevedo, médecin addictologue.

L’hôpital de jour récemment rénové à la Clinique des Platanes permet de donner une suite à un temps d’hospitalisation (quelle que soit sa durée) afin de contribuer à la consolidation thérapeutique des patients qui en auraient besoin. Il s’agit d’un modèle d’hospitalisation hybride qui permet également de prendre en charge des patients qui ne se sentent pas prêts à être hospitalisés à temps complet.

Missions et activités thérapeutiques proposées à l’hôpital de jour

La prise en charge quotidienne s’effectue sur deux ateliers par demi-journée, à raison d’un ou plusieurs jours par semaine selon les besoins de chacun. Ce mode d’hospitalisation permet aux patients de bénéficier d’une prise en charge individuelle (ou de groupe) tout en menant un rythme familial, professionnel et social classique. « La rénovation de l’hôpital de jour de la clinique (qui comporte aujourd’hui plusieurs salles destinées aux soins) permet à notre équipe pluridisciplinaire (addictologue, art-thérapeute, coach sportif, infirmier et psychologue) d’accueillir une vingtaine de patients par jour, contre une dizaine auparavant », décrit le Dr Philippe de Azevedo, en insistant sur la diversité des activités qui y sont proposées – sport, art-thérapie, groupe de parole, dramathérapie, luminothérapie, tenue d’un journal intime… – en fonction des projets de soins adaptés à chaque individu.

Prochainement, l’hôpital de jour de la Clinique des Platanes prévoit de développer son espace extérieur avec l’aménagement d’un jardin thérapeutique, « un excellent support pour le processus thérapeutique des patients puisque le contact avec la nature contribue à l’apaisement et l’équilibre mental », conclut l’addictologue.

Source