Blog

Innovation Santé

Un premier laboratoire d’éthique vivante voit le…

Un premier laboratoire d’éthique vivante voit le…

Les défis multiples auxquels doit répondre le système de santé font en sorte que le patient, pourtant au cœur de la mission, est parfois perdu de vue dans les actes quotidiens, tout comme les enjeux éthiques pourtant inhérents à ce domaine d’activité. C’est pourquoi l’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM), en collaboration avec l’Université de Montréal, est heureux d’annoncer officiellement la mise sur pied du tout premier laboratoire d’éthique vivante (l’É-LABO) destiné à l’étude et à la mobilisation des forces vives autour des questions d’éthique en santé.

Cette initiative novatrice de laboratoire vivant interdisciplinaire et intersectoriel place les acteurs du domaine, soit les patients-partenaires, les cliniciens, les éthiciens cliniques et les chercheurs, au centre de la démarche. Abattant les frontières entre les institutions de recherche et de santé, le laboratoire d’éthique vivante vise à faire passer de concept à réalité un nouveau modèle d’éthique participative, l’éthique vivante. Cette approche se distingue par une plus grande implication des membres de la communauté et par la valorisation du dialogue, du coapprentissage et de l’expérimentation en contextes «naturels» afin d’amener l’éthique à mieux contribuer à l’épanouissement humain.

«Ce projet unique en son genre générera de nombreuses opportunités de collaborations dans une niche d’expertise scientifique et d’innovation, avec en filigrane permanent le mieux-être des individus au cœur du système», explique le Dr Éric Racine, directeur de l’Unité de recherche en éthique pragmatique de la santé et professeur titulaire à l’UdeM.

Plus concrètement, ce projet se déploiera sur deux fronts: d’un côté, il y aura la création et le développement d’un des premiers laboratoires d’éthique de type living lab, et de l’autre, le déploiement d’une série de projets pilotes d’innovation sociale impliquant des patients et des professionnels de la santé.  

Si vous désirez obtenir plus de détails sur le projet, nous vous invitons à consulter la page Web du laboratoire. Comme il s’agit d’un projet axé sur la communauté, le Dr Racine invite chaleureusement toute personne intéressée par cette initiative à écrire directement à son équipe de recherche à l’adresse suivante: pragmatic.health.ethics(at)ircm.qc.ca

À propos de l’IRCM

Fondé en 1967, l’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM) est un organisme à but non lucratif qui effectue de la recherche biomédicale fondamentale et clinique en plus de former une relève scientifique de haut niveau. Doté d’installations technologiques ultramodernes, l’Institut regroupe 33 équipes de recherche qui œuvrent notamment dans le domaine du cancer, de l’immunologie, des neurosciences, des maladies cardiovasculaires et métaboliques, de la biologie des systèmes et de la chimie médicinale. L’IRCM dirige également une clinique de recherche spécialisée en hypertension, en cholestérol, en diabète et en fibrose kystique ainsi qu’un centre de recherche sur les maladies rares et génétiques chez l’adulte. L’IRCM est affilié à l’Université de Montréal et associé à l’Université McGill. Sa clinique est affiliée au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM). L’IRCM reçoit l’appui du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec.

Source