Blog

Innovation Santé

Changement de gouvernance au Catel

Changement de gouvernance au Catel


DSIH, VENDREDI 22 JUILLET 2022

Le 4 juillet 2022, le Catel, incubateur de communautés e-santé depuis près de 25 ans, a annoncé le passage de relais de Pierre Traineau, dirigeant et cofondateur de l’agence, à Stephan Haaz, directeur général adjoint depuis sept ans.

Le Catel, acteur de la santé numérique depuis 1997, acte une transition entre son directeur historique, Pierre Traineau, 62 ans, et Stephan Haaz, 48 ans, directeur général adjoint.

Une transmission en douceur

Stephan Haaz est au Catel depuis 2015, après 16 années dans le secteur industriel et bancaire. Depuis sept ans, il pilote les activités événementielles, dont l’organisation et l’accompagnement de délégations e-santé sur des salons internationaux aux USA dans le cadre de voyages d’étude. Il a notamment monté de nouveaux partenariats et la conduite de projets collectifs complexes.

La transmission entre les deux hommes a été validée au conseil stratégique du Catel et a pris effet le 1er juin. Pierre Traineau prendra donc sa retraite le 1er octobre tout en restant associé aux activités du Catel, notamment en direction des institutions, des territoires et de la francophonie. Stephan Haaz sera remplacé à la direction générale adjointe par Maxime Beuzelin, actuel référent territorial Hauts-de-Seine du Sesan.

25 ans d’action

Pierre Traineau, ingénieur en informatique industrielle, spécialisé en traitement et en transmission de l’information ainsi qu’en intelligence artificielle, « comprend dès le milieu des années 1990 que l’arrivée d’Internet va changer le monde, en particulier le monde de la santé, et que la pratique médicale ne pourra plus être la même. Les relations entre les soignants pourront changer, devenir plus collaboratives. La relation singulière avec le patient pourra devenir plurielle. Les patients pourront être mieux informés, plus impliqués », précise-t-on au Catel.

En 1997, il participe à la création du Club des acteurs de la télémédecine incluant, aux côtés des professionnels de santé, les associations de patients et les entreprises, dessinant ainsi la vocation du Catel :

  • rendre visible avec pédagogie le champ des possibles et les limites des pratiques d’e-santé ;
  • conduire des coproductions pluridisciplinaires de toutes les parties prenantes guidées par les consensus et les dissensus ;
  • être un lobby d’intérêt général pour faire bouger les lignes lorsqu’elles freinent la prise en compte des enjeux de santé publique ;
  • être et rester précurseur dans la façon d’accompagner le changement.

Le périmètre des compétences et des expertises couvert par le Catel s’est élargi des premiers usages de l’Internet par les acteurs du soin aux premières expérimentations de la télémédecine, puis au déploiement de la santé numérique d’aujourd’hui. Il en est allé de même pour son offre de services d’accompagnement des acteurs. En 2008, l’association Catel Réseau a créé l’entreprise Catel Accompagnement, une agence d’expertises en e-santé avec un conseil stratégique pluridisciplinaire qui regroupe les conseils d’administration des deux structures.

Des communautés spécialisées

Plusieurs communautés ont été créées sur des thématiques spécialisées : le collectif e-santé Plaies et Cicatrisations, le collectif Systèmes d’information hospitaliers et de territoire, le collectif Téléconsultation et Télésoin, le think tank Téléophtalmologie, le collectif Télésurveillance médicale ainsi que le collectif Santé numérique Afrique-France, sans oublier le projet européen Smart Bear dédié à l’e-santé pour les seniors.

Dans le cadre de ces actions, des habitudes de collaboration avec les institutions, les sociétés savantes, les fédérations et autres organisations professionnelles ont été instaurées. Plus récemment, plusieurs plateformes communautaires autour de ces actions collectives ont été développées ainsi qu’une Marketplace de la santé numérique : Les Docks de la e-santé, mais aussi une nouvelle offre de services pour les adhérents de la communauté e-santé Catel qui facilite l’accès à une information de référence et renforce l’interactivité entre les communautés.

Les changements à venir

La volonté de Stephan Haaz est de poursuivre les dynamiques engagées afin de devenir « un tiers de confiance ». De nouveaux collectifs vont émerger, tandis qu’une évolution du projet stratégique est en préparation. L’approche communautaire du Catel va être renforcée dans trois directions : médicale, technologique et territoriale.

Le Catel insiste sur le besoin d’accompagnement du numérique pour être utilisé par le plus grand nombre au service d’une santé et d’un bien-être améliorés. Si les technologies sont matures et les avancées légales, déontologiques et économiques considérables ces dix dernières années, la coordination, la conduite du changement, l’articulation entre le présentiel et le distanciel, entre le numérique, l’humain et les organisations ne sont pas encore matures aux yeux de l’équipe du Catel.

#catel#e santé#numérique#télémédecine

Source