Blog

Innovation Santé

La jouvence musculaire d’Amazentis passe le test…

La jouvence musculaire d’Amazentis passe le test…

Dérivée de la grenade, l’urolithine A, commercialisée sous forme de compléments alimentaire par la start-up de l’EPFL Amazentis et Nestlé Health Sciences, a démontré ses effets sur la force musculaire lors d’un essai clinique publié dans Cell Reports Medecine. Cette molécule protège de la dégénérescence les mitochondries, les «centrales» de nos cellules, qui transforment les nutriments en énergie. Elles sont particulièrement abondantes dans les muscles et leur dégénérescence est liée au vieillissement.

Pourquoi c’est intéressant. Le déclin musculaire associé à l’âge commence dès 40 ans et il n’existe actuellement pas de moyen de le contrer, en dehors de l’exercice physique. Au début des années 2010, le groupe du professeur Johann Auwerx à l’EPFL a découvert qu’une molécule synthétisée par le microbiome intestinal (l’urolithine) agit sur la dégénérescence liée au vieillissement du processus par lequel les mitochondries se recyclent.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Source