Blog

Innovation Santé

Accord-cadre :  3 MM DH pour augmenter…

Accord-cadre :  3 MM DH pour augmenter…


Accord-cadre :  3 MM DH pour augmenter les effectifs de la Santé Accord-cadre :  3 MM DH pour augmenter les effectifs de la Santé 

Le gouvernement s’attaque à la pénurie des professionnels de santé.

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a présidé ce lundi la signature d’un accord-cadre sur la mise en œuvre d’un programme portant sur l’augmentation du nombre des professionnels dans le secteur à l’horizon 2030. Il a été signé par Khalid Ait Taleb, ministre de la santé et de la protection sociale, Abdellatif Miraoui, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, et Faouzi Lekjaa, ministre délégué auprès du ministre de l’économie et des finances. Cet accord-cadre vise ainsi à réduire le manque important de ressources humaines et réformer le système de formation, précise un communiqué de la Primature.

Le nouveau programme vise à augmenter le nombre de professionnels de santé de 68.000 en 2022 à plus de 90.000 d’ici 2025. Grâce à ce programme, le nombre de professionnels de santé passera de 17,4 pour 10.000 habitants actuellement à 24 d’ici 2025 puis à 45 en 2030. Pour cela, il est prévu de doubler le nombre de diplômés des facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire. Le nombre des diplômés des Instituts supérieurs des professions d’infirmiers et techniques de santé sera multiplié par 3 d’ici 2025. A ceci s’ajoute la mise en place d’une nouvelle ingénierie pour la formation de base dans les facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire. Signalons également la création de trois facultés de médecine et de pharmacie ainsi que de trois CHU à Errachidia, Beni Mellal et Guelmim.

La mise en œuvre de ce programme nécessitera un budget de 3 milliards DH. Rappelons qu’il y a encore quelques jours, le ministère de la santé avait publié une nouvelle carte sanitaire qui donne un aperçu détaillé sur la situation de l’offre de soins en 2021. Cette nouvelle carte montre que le système de santé souffre toujours d’un manque crucial de professionnels de santé. Cela dit, par comparaison aux données de 2020, on note un léger mieux au niveau des ressources humaines tant au niveau du secteur public que privé.

Le corps médical dans le public se chiffre à 13.682 en 2021 dont 3.494 généralistes, 9.402 spécialistes, 596 dentistes et 190 pharmaciens. En 2020, il s’était établi à 12.454. Dans le secteur privé, on dénombre 5.414 médecins généralistes et 8.785 médecins spécialistes, soit un total de 14.199 médecins. En 2020, leur nombre s’était chiffré à 13.622.

Source