Blog

Innovation Santé

Santé/CHU. Le projet qui va faire de…

Santé/CHU. Le projet qui va faire de…


Par Gil Martin Publié le 27 Juil 22 à 12:28  Métropolitain Voir mon actu Le futur bâtiment Thomas Platter, un projet unique en France dédié à la recherche sur les biothérapies cellulaires Le futur bâtiment Thomas Platter, un projet unique en France dédié à la recherche sur les biothérapies cellulaires (©A + Architecture)

Le maire de Montpellier et président de la Métropole, un temps titillé sur le manque de visibilité du grand projet économique Med Vallée, avait promis cet hiver d’accélérer, s’engageant sur des annonces cet été.

L’élu a tenu parole : après la présentation globale de Med Vallée au Corum le 28 juin dernier, Michaël Delafosse a présenté ce mardi 26 juillet le projet-phare de Med Vallée, du moins celui qui va incarner les ambitions locales : le futur bâtiment Thomas Platter, un projet unique en France dédié à la recherche sur les biothérapies cellulaires.

Sur le site de la Colombière 

Innovant, spectaculaire, ce bâtiment porté par la Medtech montpelliéraine MedXCell (dont le CHU est co-fondateur et actionnaire) va sortir de terre sur le site de l’hôpital, au croisement de l’avenue Charles Flahaut et de l’impasse Valteline, sur une ancienne emprise de l’hôpital la Colombière. Il symbolisera les ambitions de Med Vallée, pôle mondial d’excellence en santé globale.

Le futur bâtiment conservera une partie du mur d’enceinte en pierre de la Colombière mais s’ouvrira sur le quartier en façade

MedXCell, leader mondial de la médecine régénérative

Ce bâtiment en R+4 abritera en rez-de-chaussée un centre des soins de thérapies cellulaires, un incubateur de start-up et deux étages dédiés à MedXCell, un pour la recherche et l’autre pour une unité de production de médicaments. MedXCell est considérée comme un futur leader planétaire des biothérapies cellulaires. Cette entreprise franco-suisse s’appuie sur les travaux du Pr Christian Jorgensen, directeur de l’Institut de médecine régénératrice et de biothérapies du CHU de Montpellier (IRBM). Cette structure de recherche particulièrement innovante et de réputation internationale, qui regroupe des chercheurs du CHU, de l’Inserm et de l’Université de Montpellier, a commencé par développer des thérapies cellulaires pour le traitement de l’arthrose par la reconstitution naturelle des tissus et ambitionne de devenir le numéro un de la médecine régénératrice.

ce bâtiment innovant fait place à la végétalisation, et un rooftop accueillera un restaurant et une promenade circulaire ouverts au public ce bâtiment innovant fait place à la végétalisation, et un rooftop accueillera un restaurant et une promenade circulaire ouverts au public (©A+ architecture)

“A Montpellier, nous allons aussi permettre, grâce à nos recherches, de faire éclore une offre de soins plus accessible”

Laurent Zbinden dirigeant de MedXCell

« Le nouveau bâtiment dédié aux biothérapies présenté aujourd’hui, et qui doit être livré en 2025, est un exemple iconique du projet Med Vallée », insiste Michaël Delafosse emblématique. « Implanté au coeur du 6ème CHU de France, il intègrera une capacité de recherche et d’innovation, un centre de soins et une unité de bioproduction, autant d’atouts pour créer des emplois et faire rayonner Montpellier comme place forte de la médecine du demain. »

Cliquez ici pour visualiser le contenu

Thérapie : passer de 300 000 € à 60 000 €

Le Suisse Laurent Zbinden, patron de MedXCell, confirme les ambitions de la MedTech : « Tout d’abord, je dois dire que l’union autour de ce projet, entre les collectivités (Métropole de Montpellier, Région Occitanie), l’Etat et le CHU est quelque chose d’incroyable… Notre but est de créer à Montpellier l’un des plus grands centres mondiaux de recherche et de soins dans les thérapies cellulaires. Pour cela, il faut être attractif, d’où notre volonté de construire un bâtiment dédié. La thérapie cellulaire, C’est un enjeu crucial pour la santé de demain. A Montpellier, nous allons aussi permettre, grâce à nos recherches, de faire éclore une offre de soins plus accessible. Aujourd’hui, aux Etats-Unis, une thérapie cellulaire coûté 300 000 €. Notre objectif est de parvenir à un traitement autour de 60 000 €. »

Michaël Delafosse considère ce projet comme Michaël Delafosse considère ce projet comme « le bâtiment inonique » de Med Vallée (©3M)

Montpellier, pôle mondial en santé

Michaël Delafosse insiste sur la nécessité de développer les thérapies cellulaires : « C’est l’avenir ! Mais je rejoins Laurent Zbinden : il faut parvenir à un coût de traitement maîtrisé qui pourra être pris en charge par notre système de santé sans le plomber… C’est tout l’enjeu de ce projet Thomas Platter, et, plus globalement, c’est l’enjeu de Med Vallée :  faire de Montpellier un pôle mondial de la médecine régénérative. »

Le futur bâtiment Thomas Platter :
5000 m2 de bâtiment
3000 m2 de surface
Coût : 25,5 M€
Livraison prévue en 2025
Permis déposé le 30 juin 2022

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Métropolitain dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Source