Blog

Innovation Santé

3 professionnels de la santé se suicident…

3 professionnels de la santé se suicident…

En visite dans la chambre d’une patiente un médecin se tire une balle dans la tête, l’infirmière se jette par la fenêtre et l’interne se pend. Oui on spoile le court métrage de l’association SPS (Soins aux professionnels de santé), réalisé par Marc Gibaja, séquence choc d’une minute pour alerter sur le suicide des professionnels de santé, avec ce slogan encore plus choc : « 3 professionnels de la santé se suicident tous les 2 jours ». Ce film est diffusé depuis hier dans le cadre de la campagne « Qui nous soignera quand les professionnels de santé ne seront plus là ? »

Des images chocs pour une réalité encore plus choquante. Depuis des années les études se multiplient sur l’état de santé mentale des soignants. Une enquête du SPS diffusée en 2017 indiquait que 25% des professionnels de santé avaient déjà eu des « idées suicidaires au cours de leur carrière professionnelle. »

Un interne se suicide tous les 18 jours selon l’ISNI

L’Ordre des médecins et le collège national des sages-femmes, en 2019, avait réitéré avec un chiffre de 31% de burn-out dans la profession.

Plus récemment c’est l’ISNI, intersyndicale nationale des internes, très préoccupée par la question de la santé mentale des futurs médecins qui avait révélé que l’évaluation du taux de suicide chez les internes avait atteint le chiffre alarmant de un tous les 18 jours.

Dernier en date, l’étude Amadeus (améliorer l’adaptation à l’emploi pour limiter la souffrance des soignants) a montré en juin dernier que 50 à 60 % des professionnels de la santé interrogés présentaient des signes d’épuisement professionnel et 30 % parlaient carrément de dépression.

Alors SPS prend le problème à bras le corps et rappelle l’existence de son numéro vert, mis en place depuis 6 ans. Soignants, si vous êtes à bout, si l’un de vos collègues est à bout, pensez au 0 805 23 23 36.

Campagne SPS numéro vert

 

Source