Blog

Innovation Santé

Le bilan pré-chirurgie bariatrique : un accompagnement…

Le bilan pré-chirurgie bariatrique : un accompagnement…

L’Hôpital privé de la Seine-Saint-Denis (Ramsay Santé) est situé au Blanc Mesnil (93). Une des activités chirurgicales de cet établissement est la chirurgie bariatrique. Pour le patient, c’est un parcours complexe avec la réalisation d’un bilan médical, d’un suivi psychologique et diététique, qui nécessite un accompagnement par une équipe pluridisciplinaire. Il est coordonné par Djamila Haouchine, IDE coordinatrice.

La chirurgie bariatrique consiste à modifier le système digestif en diminuant les quantités d’aliments ingérés et l’assimilation de ces aliments par l’organisme. Un patient est éligible à cette chirurgie s’il présente une obésité morbide avec un IMC supérieur ou égal à 40 ou une obésité sévère (IMC entre 35 et 40) avec au moins une comorbidité (syndrome d’apnée du sommeil, diabète, hypertension artérielle, troubles métaboliques) susceptible d’être améliorée par la réduction pondérale. 

Avant toute chirurgie, le patient doit effectuer un ensemble d’examens (fibroscopie, scanner, échographie cardiaque, un électrocardiogramme ou encore un test de recherche d’apnée du sommeil) et consulter des spécialistes afin de déterminer l’éligibilité ou non à la chirurgie bariatrique. 

Pour éviter au patient la recherche de ces spécialistes, des déplacements multiples pour se rendre en consultation, l’Hôpital Privé de la Seine Saint Denis propose depuis février 2022, la réalisation du bilan pré-chirurgie bariatrique au cours d’une hospitalisation de 3 jours. Il s’agit pour le patient d’effectuer tous les examens complémentaires et les consultations spécialisées sur place. « Le patient est hospitalisé du mardi matin au jeudi après-midi pour pratiquer tous les examens requis. Je suis chargée de planifier et coordonner l’organisation de ce séjour », précise Djamila Haouchine, infirmière coordinatrice du parcours de soins. Depuis le début de la mise en en place de cette organisation, 18 patients ont pu en bénéficier.

Un suivi encadré pour éviter la reprise de poids

Lors d’un premier entretien, Djamila Haouchine reçoit le patient pour lui expliquer les différentes étapes du parcours qui va le conduire ou non vers la chirurgie. Elle l’informe, le prépare et l’accompagne en assurant une prise en charge individualisée  en amont, pendant et après la chirurgie. Elle lui explique que la chirurgie bariatrique seule ne peut assurer une perte de poids sur du long terme d’où l’intérêt d’un suivi périodique diététique, psychologique avec un changement d’hygiène de vie (changement des habitudes alimentaires, reprise d’une activité physique…). Le lien doit être maintenu avec le chirurgien, la diététicienne et le psychologue. 

« J’explique l’intérêt du suivi pour éviter que le patient se retrouve en situation d’échec (perte de poids insuffisante ou reprise de poids). Selon les études, les personnes trop vite et/ou mal préparées, mal informées ont davantage tendance à reprendre du poids après la chirurgie bariatrique », souligne Djamila Haouchine.

Au cours de ce parcours, une réunion d’information est proposée à tous les patients inscrits dans le parcours avec comme objectif de rencontrer l’ensemble de l’équipe pluriprofessionnelle, chirurgien, psychologue, diététicien et infirmière coordinatrice. Les thèmes abordés sont les différentes techniques de chirurgie bariatrique, les bénéfices/risques de cette intervention, l’intérêt du suivi psychologique, diététique, la prise de vitamines, le sujet de la grossesse après chirurgie, le changement de l’image corporelle. Ils peuvent échanger avec des patients dits “experts” présents à cette réunion qui répondent à leurs interrogations. 

Pour conclure, il faut savoir que cette chirurgie requiert un suivi à vie.  

Source