Comment utiliser un défibrillateur en cas d’arrêt cardiaque ? Leave a comment

  • vendredi 19/11/2021 à 14h25 – Mis à jour à 14h32
  • | Santé

Par La Provence Médias – Contenu Sponsorisé

 On estime que chaque année en France, environ 40 000 personnes décèdent prématurément d’un arrêt cardiaque. Une meilleure présence des défibrillateurs sur le territoire pourrait significativement faire baisser ce chiffre. Zoom sur les bons gestes permettant d’utiliser ces défibrillateurs.

Comment fonctionne un défibrillateur ?

Les défibrillateurs sont des appareils automatiques, on parle de défibrillateur automatisé externe. C’est notamment le cas du DAE Patriot Access. Concrètement, la machine, une fois reliée à une personne victime d’un arrêt cardiaque, va analyser l’activité du cœur de celle-ci.

Dès que le diagnostic est posé, et si cela s’avère nécessaire, l’appareil va diffuser dans la poitrine de la victime une certaine quantité d’énergie électrique, visant à rétablir le rythme normal du cœur.

La procédure peut sembler extrêmement angoissante pour la personne qui secoure, aussi ces machines sont équipées d’instructions vocales claires donnant en temps réel toutes les consignes à l’usager. Osez agir, car même pour un néophyte, la procédure est aisée dès lors que les instructions sont suivies.

De quoi se compose un défibrillateur ?

Un défibrillateur, qu’il soit public ou à usage privé, est toujours composé peu ou prou des mêmes éléments. Un boîtier, qui s’apparente au terminal de commande, une batterie, qui contient l’énergie électrique nécessaire pour le fonctionnement de l’appareil. Un haut-parleur assure la transmission des consignes orales.

Les électrodes assurent la liaison entre la machine et la poitrine de la victime : c’est par elles que circule le courant électrique nécessaire pour faire repartir le cœur. Des interrupteurs permettent d’interagir avec l’engin, et une paire de ciseaux est fournie afin de pouvoir aisément déchirer les vêtements d’une victime pour accéder à son torse. Un rasoir peut compléter la panoplie pour raser rapidement les torses trop velus pour qu’y adhèrent les électrodes.

Comment utiliser le défibrillateur ?

La mise en route d’un défibrillateur est extrêmement simple : il suffit généralement d’appuyer sur le bouton de mise en marche, bien en évidence sur le boîtier. La voix digitalisée de l’appareil va alors prendre le relais et transmettre les consignes à l’usager. Il suffit de suivre celles-ci calmement et scrupuleusement.

Par étape, on va ainsi dégager le torse de la victime (en utilisant les ciseaux si besoin), et apposer les électrodes sur la poitrine (en n’hésitant pas à la raser si les électrodes ont du mal à adhérer). Une électrode sera fixée sous la clavicule droite, l’autre sur la gauche du thorax.

L’analyse ECG commence automatiquement, impossible de se tromper, c’est le DAE qui va décider de délivrer un choc à la victime si il l’estime nécessaire. Aucun contact ne doit avoir lieu entre le secouriste et la victime pendant l’analyse ECG et le choc. L’appareil doit rester allumé et les électrodes collées sur la victime jusqu’à l’arrivée des secours.

La France accuse un sérieux retard dans l’assimilation par le plus grand nombre des gestes de premier secours, aussi l’existence des défibrillateurs permet de sauver des vies même sans aucune formation préalable. L’automatisation de ces machines, notamment celles commercialisées par le-defibrillateur.com, entreprise basée à Venelles, permet à quiconque de réagir sans attendre.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Select the fields to be shown. Others will be hidden. Drag and drop to rearrange the order.
  • Image
  • SKU
  • Rating
  • Price
  • Stock
  • Availability
  • Add to cart
  • Description
  • Content
  • Weight
  • Dimensions
  • Additional information
  • Attributes
  • Custom attributes
  • Custom fields
Click outside to hide the compare bar
Compare