Le Hacking Health, innover pour la santé Leave a comment

Étudiants et professionnels ont relevé 22 défis sur la santé, lors de ce 5e Hacking Health (HH), du 1er au 3 octobre, à l’UFR Santé de Besançon. Un vrai « hackhaton » de la réflexion, le plus grand de la région.

350 personnes ont travaillé sans relâche durant 48 heures pour imaginer des solutions à des problématiques de santé. Chercheurs, designers, facilitateurs, coachs et étudiants ont formé une grande communauté d’innovateurs au service de 22 problématiques répondant aux besoins de patients ou d’équipes de soins. « Cette année pour la 1re fois, le HH s’est associé au congrès national de chirurgie maxillo-faciale, organisé en parallèle à Besançon, souligne Christophe Dollet, animateur de ce rendez-vous. Cela a permis de soulever des problématiques nouvelles, couplées aussi à la venue de Coltene-MicroMega. Ce fleuron de l’industrie dentaire est venu gonfler les rangs de la réflexion avec une trentaine de personnes qui ont porté quatre défis ».

Bonnet antibruit

Pour les bébés prématurés, perturbés par les bruits des alarmes les reliant aux services de néonatalogie, le prototype d’un bonnet filtrant les bruits stridents, mais pas les voix, a vu le jour durant le week-end, soulevant l’enthousiasme du CHU. Enfin, les pompiers, qui déploraient de ne pas savoir comment leurs 30 000 interventions étaient prises en charge, sont repartis avec l’idée d’une carte à glisser dans la poche du patient, portant le numéro d’intervention et un QR code menant vers 5 questions. Plusieurs projets rejoindront ensuite couveuses et autres incubateurs…

Témoignages

Lamia Stephan

Ingénieure de l’ISIFC

Spécialisée dans les dispositifs médicaux, cette jeune diplômée de Besançon qui travaille désormais dans l’Ouest est revenue tout exprès pour le HH. « J’ai fait toutes les éditions. J’ai tellement adoré, il y a un tel engouement ! Tout le monde est à fond durant 48 h : chacun sert à quelque chose et apporte sa pierre, d’une façon ou d’une autre. Cette année, notre groupe a créé un logiciel pour la chirurgie maxillofaciale. D’ailleurs, c’est tellement bien que j’ai le projet de faire un Hacking Health à Bordeaux ! »

Yoann Martin

Recherche & innovation en santé publique

Ce responsable dans un réseau de santé travaille sur les pathologies respiratoires dans le milieu agricole. « Nous cherchons à faire de la prévention car les agriculteurs inhalent beaucoup de poussières qui détruisent leurs poumons. Je connaissais le HH mais participer à cette effervescence, c’était incroyable. Nous avons trouvé l’idée et la méthode : un système d’alerte qui mesure la qualité de la poussière. Si c’est vert, il faut mettre un masque Ffp1 ; orange, un Ffp2 etc. Il y a vraiment eu un élan du groupe pour trouver une solution ! »

Continue Reading

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SHOPPING CART

close
Search
×