Omicron : le pays menacé par “une vague dure” Leave a comment


Il déferle sur la France entière, àla vitesse de l’éclair. Le nombre de cas doublant tous les deux à trois jours. “Omicron a un avantage de transmissibilité propre au virus mais il est aussi capable de réinfecter des personnes qui ont déjà été infectées par un autre variant ou qui sont vaccinées, a expliqué, hier, Vittoria Colizza, directrice de recherche à l’Inserm, lors d’un point presse de l’ANRS. Il a aussi une durée d’incubation plus courte, ce qui concourt à une propagation très rapide.” Bonne nouvelle : face à l’actuelle explosion des cas, le nombre d’admissions en hospitalisation conventionnelle reste pour le moment inférieur au niveau de la deuxième vague. La moins bonne : si Omicron est responsable de 84 % des infections en Paca, les hôpitaux sont,

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

SHOPPING CART

close
Search
×