Coronavirus : à l’hôpital, le mal en patience Leave a comment


Le plafond, la fenêtre. La fenêtre, le plafond. Allongé sur son lit d’hôpital, José, 84 ans, rumine son angoisse. Entré la veille à la Timone à Marseille, il devait être opéré du coeur ce mercredi matin, mais l’intervention a dû être reportée. Faute de place en réanimation, où les malades du Covid affluent. Faute de créneau disponible en bloc opératoire, dont les deux tiers des salles ont dû être fermées afin de dégager du personnel pour les soins critiques. L’intervention de José devra donc attendre. “On m’a dit ce serait pour demain, peut-être. Ou vendredi. Ou la semaine prochaine. C’est dur de rester sans savoir, enfermé entre 4 murs, sans visite de mes proches possible. Mon opération est risquée, ça me fait cogiter…”.Comme José, chaque jour

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SHOPPING CART

close
Search
×