Face à la promesse d’innovation Leave a comment


Paris, le samedi 18 décembre 2021 – Depuis plusieurs années, les atouts représentés par les outils numériques pour les personnes atteintes de troubles du spectre autistique sont au centre de nombreux projets. A la base du développement de ces derniers, l’idée que ces dispositifs peuvent permettre de pallier les difficultés de communication dont souffrent ces patients. C’est ce qui sous-tend l’application Emoface qui vient d’être récompensé du Prix de l’innovation au service de l’autonomie des personnes en situation de handicap par la Fondation Jacques Chirac. Développé par deux jeunes spécialistes de l’intelligence artificielle avec le soutien d’une orthophoniste très impliquée dans la prise en charge d’enfants atteints d’autisme, Emoface est un jeu interactif dont l’objectif est d’apprendre aux petits patients à reconnaître les émotions exprimées par les autres et à exprimer eux-mêmes ces émotions et à appliquer ce qu’ils ont appris dans la vie réelle.

Des animations illimitées

La spécificité d’Emoface par rapport aux autres outils de ce type est son caractère dynamique et la multiplicité des situations. « Emoface utilise des algorithmes d’intelligence artificielle pour générer des animations illimitées, illustrant différentes émotions et situations sociales. Les animations sont obtenues à partir d’une base de données enregistrée avec des acteurs réels. Cette technologie permet de faire varier l’intensité de l’expression de l’avatar et de proposer des exercices simples pour commencer, puis de faire augmenter progressivement la difficulté (introduction des nuances, associations emojis/personnages en 3D/photos) » détaille le portail dédié à l’application. Par ailleurs, le dispositif propose un « retour caméra » ce qui permet à l’utilisateur de s’entraîner et de pouvoir évaluer la qualité de ses expressions.

Evaluation en janvier

Les 30 000 euros du Prix de l’innovation vont contribuer à l’essor de cette application, d’autant plus que parallèlement, grâce à la Fondation, Emoface va être l’objet d’une étude d’utilisabilité conduite au sein du Pôle autisme inclusion de la Fondation Jacques Chirac. « Le but sera de tester des schémas d’utilisation et de mise en œuvre de l’application auprès de jeunes enfants autistes. Plus spécifiquement, ce sera le Service d’Education Spéciale et de Soins à Domicile (SESSAD TSA) Précoce “Pas à Pas” à Ussac (19), qui accueillera le dispositif EMOFACE » explique la Fondation.

L.C

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SHOPPING CART

close
Search
×