Véronique Puche : donne un coup de jeune aux SI des retraites Leave a comment

DSI de la Caisse nationale d’assurance vieillesse depuis 2018, Véronique Puche a réformé les systèmes d’information de l’organisme dans le contexte de réforme des retraites.  Une mission  menée  avec brio  par cette  Polytech Lyon, qui n’était pourtant pas destinée, au début de sa carrière, à remporter un jour le titre de DSI de l’année (2020). Diplômée d’un DEA de biologie ostéo-articulaire, biomécanique et biomatériaux de l’université Denis Diderot, elle s’est en effet d’abord dirigée vers la recherche à l’Inserm, avant de devenir consultante dans le domaine de la santé, puis d’élargir son expertise à d’autres domaines. Devenue, en 2008, Business Manager pour le groupe INTM, elle est confrontée à ses premières problématiques SI pour des projets de grands comptes, avant d’intégrer la Cnav en 2010, dont elle est aujourd’hui à la tête de la DSI. Fruit de son succès : sa grande expertise métier gagnée au fil de ses missions de maître d’ouvrage (MOA) et de pilote de projets digitaux.

Pour l’avenir, Véronique Puche continue de dérouler sa vision sous la bannière «  TOUS DSI  »

D’un œil sur le passé, elle se félicite en particulier d’avoir pu mettre l’expérience client sur tous les projets Web et services en ligne ; de la conception d’un studio de création numérique spécialisé dans l’expérience utilisateur et l’accompagnement des projets internes. Mais aussi d’avoir su sensibiliser le comité de direction de la Cnav aux enjeux du digital. Pour l’avenir, Véronique Puche continue de dérouler sa vision sous la bannière «  TOUS DSI  » avec pour mots d’ordre : transparence, optimisation, unicité, simplicité. Parmi ses grands défis, le déploiement du Répertoire de gestion des carrières uniques (RGCU), fruit de six ans de travail, qui concentre quelque 6,5  milliards de  données de carrière  de tous les régimes, de base et  complémentaires et fait ainsi de la Cnav l’opérateur du service de demande  de  retraite  unique  inter-régimes. Ou  encore le  dispositif de ressources  mensualisées  (DRM) pour  faciliter le juste calcul des prestations correspondantes. Sans oublier d’accompagner les conseillers retraite, à travers notamment la mise en place d’un moteur de recherche «  universel ».

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SHOPPING CART

close
Search
×