BORDEAUX : Ségur de la Santé, soutenir l’innovation face à des besoins de prise en charge Leave a comment


Print Friendly, PDF & Email

Nous l’avions promis, nous l’avons fait, ensemble.

Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé

Sept mois après avoir annoncé le montant d’investissement dédié à la Région par le Ségur de la santé, l’ARS Nouvelle-Aquitaine a élaboré sa stratégie régionale des investissements en santé pour la période 2021-2029. Nous l’avions aussi promis : changer de méthode, changer de vitesse, faire confiance aux acteurs, donner des marges de manœuvre, pour définir les réponses les plus adaptées à l’aménagement du territoire en santé tout en renforçant les coopérations. Telles sont les marques de fabrique de la stratégie régionale en Nouvelle-Aquitaine. Changement de méthode, car la stratégie est issue d’une discussion abondante et constructive avec les acteurs de terrain et les élus locaux ; c’est une œuvre collective et je tiens ici à remercier tous les contributeurs à ces travaux. Changement de vitesse car en quelques mois seulement, malgré le contexte sanitaire sans précédent, les territoires ont désormais la visibilité sur les projets qui amélioreront leur prise en charge. Enfin, et c’est surtout cela qui m’importe, le territoire est le centre de notre politique. Les 120 projets priorisés dans la stratégie répondent sur chaque territoire de la Nouvelle-Aquitaine aux besoins de santé identifiés par les acteurs. Le Ségur garantira donc partout l’accès aux soins et modernisera l’offre de soins dans tous les territoires.

SOUTENIR L’INNOVATION FACE À DES BESOINS DE PRISE EN CHARGE

 Centre médico-chirurgical Les Cèdres Brive | Corrèze (19)

 Le centre médico-chirurgical des Cèdres a considérablement amélioré son dispositif de détection et de traitement des cancers en dédiant une grande partie de ses crédits Ségur à l’équipement d’une salle de bloc opératoire urologique. L’objectif a été d’acquérir du matériel de pointe : renouvellement d’un laser, achat d’une colonne 3D ou encore acquisition d’un outil de fusion d’images permettant de cibler les zones devant faire l’objet d’une biopsie et d’ainsi significativement réduire les délais de détection des tumeurs cancéreuses. Ce type de technologie a été accessible « 100 % grâce au Ségur » explique Mme Bielli-Nadeau, la directrice. MONTANT TOTAL DES AIDES : 475 500 € dont Investir au quotidien : 187 500 € Réduction des inégalités de santé : 288 000 €

Ehpad Jacqueline Auriol Saint-Seurin sur l’Isle | Gironde (33)

Avec les différents confinements, le conseil de la vie sociale et la direction de l’Ehpad Jacqueline Auriol à Saint-Seurin-sur-l’Isle ont fait le constat que si l’établissement a bien déjà le wifi, celui-ci ne se trouve que sur quelques parties communes. Cette configuration est inadaptée lorsque le résident souhaite échanger par vidéo de manière plus intime avec ses proches. Pour y remédier et permettre à tous les résidents de communiquer depuis leur chambre, l’établissement a sollicité une aide de l’ARS pour installer dix bornes wifi et un serveur afin d’assurer 50 connexions simultanées à haut-débit. Ce dispositif facilitera aussi la télémédecine dans les chambres. MONTANT TOTAL DES AIDES (INVESTIR AU QUOTIDIEN) : 14 077 € au titre de « Investir au quotidien »

Ehpad Les Cèdres Payroux | Vienne (86)

 Le projet consiste en l’installation d’un système connecté de prévention des chutes dans 20 chambres de l’Ehpad, au profit des résidents présentant un risque de chute important. Ces détecteurs de chute émettent une lumière douce et progressive au lever du résident, sécurisant les déplacements quand la luminosité de la chambre est trop faible. Ce système permet d’alerter les soignants en cas de chute, grâce à des notifications immédiates envoyées sur des smartphones permettant ainsi une prise en charge plus rapide. Il permet également de recueillir des données concernant les résidents et de détecter une éventuelle perte d’autonomie qui accroît les risques de chute. MONTANT TOTAL DE L’AIDE : 20 013 € au titre de « Investir au quotidien »

CHU Poitiers Poitiers | Vienne (86)

 Le CHU de Poitiers procède à l’extension du pôle régional de cancérologie ouvert en 2009 sur le site de la Milétrie, conçu pour améliorer le parcours du patient. Le projet vise en premier lieu à regrouper de nouveau les activités de cancérologie médicale du site de Poitiers et de les augmenter (+ 35 lits et places) pour les mettre au niveau du besoin du bassin du territoire qui s’étend sur l’ensemble de l’ex-région Poitou-Charentes. Il s’agit également d’intégrer à cet ensemble un plateau de médecine nucléaire répondant à toutes les normes applicables permettant de sécuriser les activités et l’intégration des dernières innovations. Dans la continuité du manage[1]ment de l’énergie mis en place par le CHU de Poitiers (certifié Iso 50001), les problématiques environnementales ont été prises en compte dans les choix techniques du programme : conception bioclimatiques, recours aux énergies renouvelables… MONTANT DU PROJET : 40 M€ MONTANT DE L’AIDE : 2 M€ au titre des projets structurants + 16 274 486 € au titre de la restauration des marges + 2 445 000 € au titre de « Investir au quotidien »

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SHOPPING CART

close
Search
×